pub-7550619745050579 La solitude

La solitude

Mis à jour : mars 22




La solitude, le sentiment de se sentir seul, peut être perçu sur le plan physique, de n'avoir personne autour de soi, mais là où il nous atteint vraiment et nous fait du mal, est sur le plan psychique.


Des personnes entourées d'une grande famille, de beaucoup d'amis, de beaucoup de connaissances, peuvent se sentir seules au fond d'elles.


Pourquoi ?



Le sentiment de solitude vient surtout de l'incapacité de pouvoir partager ce qui est important pour nous. Ne pas être entendu ou compris.

Nous pouvons être bien entouré, mais avoir un entourage qui n'ait pas la même vision des choses que nous et ne nous comprenne pas, ne nous écoute pas, ne nous soutienne pas.


Il peut y avoir plusieurs raisons à cette solitude :


  • avoir déjà essayé par le passé de s'exprimer, de communiquer notre intérieur, nos désirs, notre vision de la vie, ce qui nous intéresse, ce pour quoi on vibre, avoir donc déjà essayé de partager notre intimité mais que nous ayons été rejeté. Que les personnes autour de nous ne nous comprennent pas et nous jugent, et par la suite avec d'autres essais de notre part, nous rejetaient en ne nous écoutant plus.

  • ne pas connaître notre intérieur, faire semblant en portant des masques et vouloir être comme les autres. En agissant comme ça, nous ne nous connaissons pas, nous ne savons pas quels sont nos rêves, nos désirs, nos valeurs et ce qui nous intéresse vraiment. Nous nous rejetons volontairement, et nous nous perdons alors dans la superficialité (entendons nous dans ce cas, la superficialité est définie comme être quelqu'un que nous ne sommes pas), nous plongeant alors dans cette solitude.



Le tout est, je dirai, de s'en rendre compte déjà, de le conscientiser.

Une fois que nous aurons compris d'où vient ce sentiment, d'agir pour faire en sorte de ne plus se sentir seul.


Dans le premier cas, il s'agirait de se lancer seul, penser à nous-mêmes, faire ce que nous aimons, rencontrer des personnes qui ont les mêmes centres d'intérêts que nous, que ça soit sur les réseaux ou dans la vraie vie.

Changer d'entourage.

Nous aurons alors là la possibilité de nous exprimer en étant écouté et compris, et surtout la possibilité de partager.


Dans le second, il s'agira de se retirer de ce monde quelques temps, où ne nous sommes pas nous-mêmes pour réfléchir et se connaître.

Mettre les mots et les sentiments sur qui nous sommes, ce qui nous plait, ce que nous voulons et ne voulons plus.

Et enfin assumer qui nous sommes.


Il en va de soi qu'il faudra s'attendre à ce que beaucoup de gens nous tourne le dos, parce que pas en accord avec qui nous sommes et ce que nous voulons.

Mais il faut garder en tête que nous recréerons un réseau d'entourage différent par la suite qui sera à même de nous soutenir, nous écouter et nous comprendre.



On peut partir du principe que la solitude est un cercle vicieux de peur.


J'ai peur d'être moi-même, donc j'ai peur de me retrouver seul, donc au final je me retrouve seul, pour au final retourner dans ce schéma d'avoir peur d'être soi-même.


Je dirai que la conclusion finale à ce post serait d'oser s'exprimer par quelque moyen ce soit (de façon artistique, de façon verbale, de façon écrite, etc), de faire la démarche pour connaître notre intérieur, parce que tout vient de notre intérieur.


Dès que vous aurez compris, que vous vous serez compris, que vous vous serez écoutés, vous serez alors prêts à sauter le pas pour que les autres vous comprennent et vous écoutent, le reste viendra tout seul.

Tout en gardant en tête que la patience est de mise, et qu'il faut laisser notre exigence de côté.

C'est le plus beau cadeau que vous vous serez fait.

Namasté





@Crédits : Candice, Les Chroniques de Candice

Contactez-Moi

Brabant Wallon

Belgique

Mail: info@leschroniquesdecandice.com

Tel: +32494 05 29 62

  • Facebook
  • Instagram

© 2020 par Candice Dalebroux avec Wix.com