pub-7550619745050579

Chemin de vie 24/6

2 : Coopération et équilibre

4 : Méthode et stabilité

6 : Vision et acceptation

Les personnes se trouvant sur ce chemin de vie y sont pour résoudre des défis touchant au perfectionnisme, à la méthode et à la responsabilité, pour apprendre à vivre un jour à la fois, pour manifester leur vision de façon pratique et pour accepter la perfection inhérente à leur propre vie.


Ils ont beaucoup de mal à s'accepter eux-mêmes, à accepter les autres et le monde tels qu'ils sont.

Ils peuvent se faire des montagnes de soucis avec de toutes petites choses.


Le regret et la culpabilité font partie de leur vie de tous les jours jusqu'à ce qu'ils élargissent leur horizon et contemplent la perfection de la vie.

Ce sont des personnes impatientes.


Elles voient leurs propres possibilités aussi bien que celles des autres, et ils tendent vers le sommet. Cependant, ils préféreraient faire le trajet d'un seul bond au lieu de suivre un cheminement graduel, d'étape en étape, comme ils doivent apprendre à le faire.

Ils ont tendance à idéaliser les gens qu'ils viennent à peine de rencontrer, les occasions qui viennent de se présenter, les nouveaux métiers ou les nouveaux endroits, mais ils sont vite déçus parce que rien ni personne ne satisfait jamais leurs attentes irréalistes.



La plupart d'entre eux ont tendance à placer la barre trop haut puis à désespérer d'eux mêmes. Ils doivent tempérer leur idéalisme et leur vision par une forte dose de réalisme et apprendre à apprécier les imperfections avec lesquelles nous naissons tous pour nous en corriger.


Idéalistes incorrigibles, toujours en quête du travail parfait, de la relation parfaite, de la vie parfaite, ils se préparent d'amers lendemains. Peu importe ce qu'ils font, avec qui ils sont, ils ont toujours la désagréable impression qu'ils pourraient trouver mieux ailleurs.


Malgré ça, ils ne sont pas nécessairement volages ou frivoles.

Pour la plupart, l'exigence et l'amour-propre leur dictent des règles de conduite très strictes. S'ils errent, les regrets et la culpabilité dont ils souffrent ensuite sont la pire des punitions.


Même lorsqu'ils font un très bon travail, ils pensent qu'ils pourraient faire mieux. Ils essaient alors trop fort, se sentent trop responsables et sont en général trop durs envers eux. Lorsqu'ils critiquent les autres, ils ne manquent jamais de s'en faire le reproche toute de suite après.


Ils sont dotés d'une grande force de soutien ainsi que d'énergie dites de service.


Ils ont assez de force intérieure pour mener à bien au moins quelques-unes de leurs visions en même temps qu'ils découvrent les limites de leur responsabilité, apprennent à maîtriser la coopération et s'approchent de leur but à petits pas suivis.


Avec leur sens des responsabilités, la sociabilité et l'idéalisme, ils ne se ménagent pas et ne ménagent pas leurs efforts dans leur impatience d'atteindre leurs buts. Ils ont la vision de nos plus hautes possibilités et ils ont parfois du mal à comprendre que tout le monde fait de son possible dans le présent.

Ils ont des tendances à la suranalyse, à la dépendance affective, à la force et l'entêtement.


Chez les 24/6, les questions touchant à la famille auront plus d'importance tandis que les 42/6 auront plus tendance à surcoopérer puis à sous-coopérer.


A moins qu'ils ne soient dans un état extrêmement négatif, ils sont agréables à vivre.

Ils ont l'habitude de traiter les étrangers comme s'ils faisaient partie de leur propre famille.


Ils sont les champions de l'aveuglement et de la dénégation. Ils vont jusqu'à nier leurs propres émotions et leur propre réalité, et parfois, ils s'entêtent à demeurer sur le pont alors même que le bateau coule.

En général, ils sont pleinement conscients de toutes leurs possibilités, leurs attentes sont élevées et ils sont très difficile à satisfaire.


En fait, ils se condamnent à un éternel programme de perfectionnement tant qu'ils ne se sont pas acceptés tels qu'ils sont.


Ils doivent apprendre à faire la différence entre le perfection et le perfectionnisme.


En évoluant, ils apprécient la perfection inhérente ou transcendante, à toute chose et à tout être humain, et ils comprennent que dans ce monde, aucune personne, aucun produit et aucune performance n'est jamais parfait.



Ils doivent comprendre qu'on ne peut parvenir à l'excellence qu'en suivant patiemment un cheminement méthodique, d'étape en étape. Il suffit souvent de sauter une seule étape pour échouer et se voir forcé de repartir de zéro.


Puisqu'ils se comparent à l'image idéale qu'ils se font, ils ont souvent l'impression d'être des ratés même s'ils font un excellent travail. Il leur arrive aussi de manquer de sens pratique, par exemple de penser que le gâteau est prêt quand il n'est qu'à moitié cuit.


La suranalyse dont ils font preuve, peut facilement tourner à la confusion quand leur esprit en vient à s'embrouiller à force de soupeser tous les arguments. Cette confusion peut expliquer qu'ils prennent parfois des décisions subites, sous le coup de l'impulsion, décisions qu'ils regrettent ensuite.


Une fois qu'ils ont appris à se relaxer, à accepter et à apprécier pour ce qu'elles sont leurs imperfections et celles des autres, une fois qu'ils ont compris que leur vie est en quelque sorte le reflet en miniature d'un parfait processus d'apprentissage, de croissance et d'évolution, alors ils sentent qu'ils sont enfin arrivés à bon port.


Il leur faudra du temps avant de prendre conscience de cette perfection, et cela ne pourra se faire qu'à petites doses. Ils auront beau vouloir que ça se fasse sans attendre, ils ne pourront pas accélérer le processus.


Les 24/6 et 42/6 en plein travail

Intelligents, grégaires, productifs et positifs, ces personnes ont de bonnes relations avec leurs amis et leurs associés.

Leurs capacités d'analyse marient le sens commun et les grands idéaux.


Ils agissent selon leur conscience et ils veulent apprendre de leurs erreurs pour continuer à s'améliorer et tâcher de rendre le monde meilleur.


Forts, en santé, pleins d'énergie, on peut compter sur eux pour mener à bien toutes les tâches qu'on leur confie car leur travail, déjà excellent de base, est de plus en plus brillant.


Ils s'améliorent toujours et ne cessent d'aspirer à la perfection, mais ils acceptent de suivre d'étape en étape la route qui les mène du point où ils sont jusqu'où ils veulent se rendre.


Ils ont un bon sens de l'équilibre. Ils savent tout donner gracieusement et comment recevoir. Idéalistes pratiques, ils s'aiment comme ils aiment les autres et ils trouvent la joie dans le monde.

Les 24/6 et 42/6 en plein déni

Ce sont des personnes frustrées et impatientes, parce que rien dans leur vie n'est jamais à la hauteur de leurs attentes ou n'arrive pas aussi vite qu'ils le voudraient.


Manquant de sens pratique, rêveurs et impatients, ils se lancent dans un projet avec enthousiasme, prêts à y mettre beaucoup d'efforts, mais s'ils ne réussissent pas très vite, ils abandonnent leurs idées et leurs projets sans leur avoir vraiment donné la chance de prendre forme.


Ils idéalisent les gens qu'ils rencontrent puis se disent déçus quand ils découvrent que ces personnes ont leurs propres problèmes à régler.


Sensibles à la critique des autres parce que trop sévères envers eux-mêmes, ils n'écoutent plus les conseils et répètent les mêmes erreurs encore et encore.


Santé

La plupart d'entre eux ont une constitution robuste qui résiste bien aux maladies.

S'ils tombent malades, ils guérissent ordinairement rapidement.

S'ils souffrent d'un mal chronique, ils se rendent comptent tôt ou tard que c’est eux qui en sont responsables par leur résistance au changement et la tension physique que cette résistance génère.


Ils seront plus vulnérables aux accidents, surtout aux extrémités inférieures, s'ils agissent impulsivement, sont distraits ou ne connaissent pas leurs limites.


Leur vie adulte peut être un processus d'autoguérison et de régénérescence ou bien un processus dégénératif, tout dépend de leurs habitudes de vie.


Suivant leur niveau de stress, leurs soucis plus ou moins grands et la pression exercée par leur perfectionnisme, ils peuvent décider de décharger leurs frustrations en développant des allergies ou des dépendances à l'alcool et au tabac.


Relations

Pour les 42/6 mais surtout pour les 24/6, la quête de l'âme sœur ou la recherche du travail parfait peuvent devenir de véritables obsessions.


Pour cette raison, ils peuvent avoir du mal à s'engager formellement dans une relation ou à conserver très longtemps un même travail.


S'ils ont tant de mal à s'engager pleinement c'est qu'un engagement doit pouvoir durer toute la vie. Et comme ils ne sont jamais sûrs d'avoir trouvé la perle rare, ils ne sont pas sûrs de dire toute la vérité, ils ne sont pas sûrs d'aimer suffisamment.


Ils savent ce qu'ils sont supposés ressentir mais ils ne savent pas ce qu'ils ressentent vraiment. Il leur faudra du temps pour apprendre à reconnaître et à accepter leurs véritables émotions, les bonnes comme les mauvaises.

Lorsqu'ils travaillent dans le positif, ils sont des personnes de bonne compagnie.

Pleins de soins et d'attentions, ils ne ménagent pas leurs efforts. Leur nature exigeante en fait des amants enthousiastes et habiles qui donnent plus qu'ils ne reçoivent.


Ils doivent donc trouver le juste milieu entre donner et recevoir, et s'efforcer de mettre l'accent sur la vulnérabilité et non sur la performance.


Talents, travail et situation financière

Ils se plaisent dans des métiers exigeants force et précision, comme le travail psycho-corporel, l'architecture ou encore dans des professions axées sur le service.


Doués d'un sens analytique poussé et d'une grande force de soutien, ce sont d'excellents conseillers en affaires. Quelques-uns d'entre eux finissent même par se lancer en politique pour aider à rendre le monde meilleur. Ce sont également des athlètes naturels.


Partout où la force et la forme physiques sont mises à profit, ils sont parmi les meilleurs dans n'importe quel sport.


Ils peuvent se plaire dans presque toutes les occupations pourvu qu'elles concordent avec leurs valeurs et avec le sens qu'ils veulent donner à leur vie.

Le succès matériel dépend du sens pratique avec lequel ils ont su ou n'ont pas su tempérer leur idéalisme.

Ils réussiront s'ils sont prêts à suivre un cheminement méthodique pour atteindre leurs buts.


Pendant qu'ils cherchent le travail idéal, ils ne devraient pas quitter leur emploi actuel car c'est lui qui leur procure la fondation stable et la sécurité grâce auxquelles ils pourront plus tard faire une chose qui leur plaît davantage.










Sources : Dan Millman "Votre Chemin de Vie", éditions Octave Editions 2010

772 vues

Contactez-Moi

Brabant Wallon

Belgique

Mail: info@leschroniquesdecandice.com

Tel: +32494 05 29 62

  • Facebook
  • Instagram

© 2020 par Candice Dalebroux avec Wix.com